Augmenter l’accessibilité des visiteurs malvoyants : solutions simples pour petits musées

par Janice Klein et Chuck Dean le 5 avril 2016, publié originellement par le Blog AASLH.

Le 25ème anniversaire de Americans with Disabilities Act (ADA) a fourni aux musées et aux associations de musées l’opportunité de revoir et réfléchir sur les moyens par lesquels les visiteurs malvoyants peuvent avoir un meilleur accès aux musées.

 Chuck Dean demonstrates the use of the KNFB Reader app on his iPhone at the Scottsdale Historical Society Museum.


Chuck Dean fait une démonstration de l’utilisation de l’application KNFB Reader sur son IPhone au Scottsdale Historical Society Museum.

De récents ateliers professionnels de développement, webinars et articles ont démontrés comment un certain nombre de musées ont créés des programmes qui donnes de nouvelles manières imaginatives à donner aux visiteurs déficients pour expérimenter les musées. Malheureusement, beaucoup de ces idées donnent accès uniquement à une exposition ou demande beaucoup de temps ou d’argent pour les mettre en place.
Cet article se concentre sur les visiteurs malvoyants pour deux raisons. Premièrement, il y a plus de 800 maladies des yeux et elles sont elles-mêmes différentes selon les personnes. Certaines personnes qui ont un handicap visuel peuvent lire un texte écrit en gros ou le Braille ; certaines personnes ne peuvent pas lire du tout. Certains voient mieux lorsque c’est très éclairé, et pour d’autres trop d’éclairage obscurcie ou perturbe ce qu’ils peuvent voir. Basiquement il n’y a pas “une manière” qui fonctionne pour tout le monde.

Deuxièmement, le développement des applications sur smartphones a révolutionné la vie quotidienne des malvoyants, du voyage en utilisant seuls les GPS à l’accès à un large éventail d’informations publiées via lecteurs d’écrans et applications ROC (reconnaissance optique de caractères)1. Les musées commencent tout juste à explorer comment ils peuvent utiliser ces avancées technologiques relativement peu coûteuses pour se rendre eux-mêmes plus accessibles.

La meilleure manière pour les personnes malvoyantes d’expérimenter un musée est une visite guidée. Bien sûr cela peut être compliqué pour beaucoup de musées de pouvoir en fournir pour chaque espace d’exposition dans tout l’établissement. Il y a, cependant, trois manière très simples que tous les musées peuvent faire pour rendre leurs expositions plus accessible aux visiteurs malvoyants :

  1. Mettez vos cartels (et chaque autres écrits que vous avez, comme les panneaux dans les salles) sur votre site Internet dans un format qui peut être téléchargé. Vous les avez écrit pour ça de toute façon. Les personnes malvoyantes peuvent avoir accès à ces informations de la manière qui leur semble le plus utile. Ils peuvent les imprimer à la maison dans une grande police ou en Braille et les prendre avec eux lors de leur visite dans votre musée. Au musée ils peuvent les lire directement sur le site Internet avec leur smartphone en utilisant une application de lecteur d’écran.
  2. Intégrez des codes QR dans vos cartels pour fournir des liens vers des informations sur votre site Internet. Alors que les codes QR n’ont pas eu autant de succès qu’espéré pour le marketing (pour être modéré), ils sont parfaits pour ce sujet. En fait, de notre opinion, si les musées devait faire une chose pour être plus accessibles serait d’ajouter des code QR aux cartels. Un visiteur avec une application sur smartphone peut scanner le code et entendre le texte (encore en utilisant une application de lecteur d’écran). Il y a aussi des applications pour smartphones qui peuvent scanner le cartel lui-même et le lire à l’utilisateur. Certaines vont même dire à l’utilisateur lorsque le téléphone est d’équerre avec la cartel et les traduire dans près de 200 langues (donc assurez-vous que vos agents de sécurité autorisent les visiteurs à prendre en photo les cartels pour ça).
  3. Pour rendre vos cartels et codes QR vraiment utiles, soyez cohérents sur l’endroit où vous les placez (i.e., en bas à droite de la vitrine ; à 90 cm de hauteur et à 30 cm à droite de la peinture) pour qu’ils soient faciles à trouver. Utiliser une taille standard séparée pour les codes QR pourrait aussi être utile. Idéalement, tous les musées seraient d’accord sur le même emplacement des codes QR, mais au moins vous pouvez dire à vos visiteurs où trouver les vôtres.

Aucune de ces solutions n’est difficile ou chère, mais fera la différence pour rendre votre musée plus accessible.

A propos des auteurs

Janice Klein est le Directeur Exécutif de Museum Association of Arizona. Elle a travaillé dans les musées pedand plus de 30 ans et a été Présidente du Small Museum Administrators Committee de l’AAM et du Small Museum Committee de l’AASLH.
Chuck Dean a travaillé comme outilleur-ajusteur jusqu’à ce qu’on lui diagnostique la maladie de Stargardt (dégénérescence maculaire juvénile) à l’aube de ses 30 ans. Devenu depuis aveugle, il a monté sa propre entreprise de massage. Il est un consommateur avide de technologies et a utilisé les applications pour smartphone pour l’assister dans ses voyages (et sorties musées) depuis plus de 10 ans. Il est un contributeur régulier au Vis Website d’Apple et à la liste de Discussions de ViPhone.

Traduction en français par Aurore Tisserand.

  1. Les applications standard de lecteur d’écran son TalkBack sur Android et VoiceOver sur tous les produits Apple. Les applications ROC sont notamment ABBYYTextGrabber et KNFB Reader.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

This post is also available in: Anglais Allemand

3 comments

  1. Peter Klein dit :

    I have attemped to make exhibits, walks, programs and recorded interviews accessible for peoplewith all disabilities. My volunteer workers have always included students and adults with disabilities. I included students who had visual disabilities. After my resignation as City of Sun Prsirie Museum Curator these programs stopped.
    I am now a Board Member and Advisor for the Island Church Foundation in Waterloo Townshipsith the provision that alll students and adults are welcome as volunteers.

  2. warren dit :

    Thanks for the names of the screen reader apps. QR codes just have not worked for us.

  3. […] De récents ateliers professionnels de développement, webinars et articles ont démontrés comment un certain nombre de musées ont créés des programmes qui donnes de nouvelles manières imaginatives à donner aux visiteurs déficients pour expérimenter les musées.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *