La nouvelle génération

J’ai toujours dit que je n’aimais pas prendre du travail à la maison, mais j’ai toujours trouvé que c’était plus facile à dire qu’à faire !

Quand j’ai commencé dans ce domaine, j’étais ce que vous pouvez appeler un technicien de l’ombre en rapport avec la logistique d’expositions internationales, dans une entreprise espagnole très connue. J’ai trouvé que ça m’apportais une perspective très différente quand j’allais dans les musées sur mon temps libre. J’ai commencé à noter les choses qui n’étaient pas accrochées à niveau, quand les étiquettes manquaient, lorsque le support d’une pièce était marrant et même quand la peinture était un peu moins bien.

Si j’avais travaillé sur l’exposition, j’aurai su tous les details de ce qui se passait réellement en coulisses. En dépit de la beauté ou de l’importance d’une oeuvre, si quelque chose avait retardé son arrivée ou qu’une question s’était posée, et c’est uniquement sur ça que je me serai concentré (bien que la voir à sa place m’aurai rassuré). Si je n’avais pas travaillé sur l’exposition je me poserai des questions sur la manière dont les choses ont été emballées, manipulées et transportées. Quelles caisses ont été utilisées/construites ?

La plupart des gens ne remarquent pas l’espace libre dans les couloirs, les escaliers ou les encadrement de portes, mais moi oui. Impossible d’échapper à la vue différente des points d’accès ou des quais de chargement, peut importe où j’allais ! Je sais ce qui convient et ce qui ne convient pas concernant les vols internationaux avec palettisation, et à chaque fois que je suis dans l’avion, je ne peux pas m’empêcher de me demander ce que ce ventre contient à part des valises.

Mon mari aime à dire que je suis une sorte de phénomène contrôlable qui convient parfaitement à ce domaine. Quand je suis passée côté musée mon expérience m’a beaucoup aidée et mon petit côté tocquée était complémentaire de mes missions de gestionnaire de collections/régisseur jours après jours. Devant moi il y avait une collection complète qui avait besoin d’attention. La pensée de ré-organiser, re-localiser et d’inventorier correctement : tout était comme jeter un enfant dans un magasin de jouet !

Je n’ai juste pas réalisé combien mon travail influencerai ma vie jusqu’à ce qu’un jour ma fille fasse du tri parmis des autocollants et fasse ça :

iPhone2

C’est alors que j’ai réalisé pourquoi ma babysitter n’a jamais été capable de suivre ma technique de rangement des jouets. Tous les jouets musicaux vont dans un bac, ceux de tri/construction vont dans un autre bac, les jouets qui roulent dans un autre et ainsi de suite. J’étais en trains de ramener du travail à la maison et de le passer à mes enfants ! Soudainement j’ai compris pourquoi elle aimait empiler soigneusement les dessous de verre et pourquoi elle était terrorisée dans les magasins quand les articles étaient hors de leurs étagères ou sur le sol. Je savais que j’y avait une responsabilité très importante : entraîner la prochaine génération !

J’espère être capable de mener à bien cette tâche, au moins de cette manière sa chambre sera rangée et elle comprendra l’importance d’un plan de LAI (lutte antiparasitaire intégrée) !

Maria C. O’Malley

Traduction en français par Aurore Tisserand.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

This post is also available in: Anglais Espagnol Allemand

2 comments

  1. Thank you! I know my mother was fearing the worst when I arranged all of her food storage containers and lids in bins by color and type when I visited last. When I explained that I had just finished walking an intern through an inventory/rehousing project and was still in sorting mode she relaxed.
    I also find myself critiquing artifact supports, proofing label text and looking for neat id number marks on objects when in a museum exhibit. Alas, my dad now knows what to look for and will track down a curator to offer a compliment on a well-supported or well cared for object. Even to to point of calling a curator at his favorite museum at home to let her know how great her exhibit looks. Good thing she is also a good friend.

    ________

    Español:

    ¡Gracias [Maria]! Sé que mi madre temía lo peor cuando la visité la última vez, y le organicé todas sus friambreras según el tipo y color de las tapas. Sólo se tranquilizó cuando le expliqué que yo acababa de terminar un recorrido con un becario para un proyecto de inventario/realojamiento [de las colecciones del museo] y todavía yo estaba en “modo clasificación”. También a veces me encuentro a mí misma criticando los soportes de algún objeto, chequeando la prueba del texto del rótulo [de la pared] y buscando el número de identificación cuando está expuesto. Por desgracia, mi padre ahora sabe qué y cómo mirar [a los objetos expuestos], y localizará al conservador para ofrecerle un cumplido por algún objeto bien dispuesto o bien cuidado. Incluso, él llega al punto de llamar al curador de su museo preferido para hacerle saber lo grandiosa que quedó la exposición. Por suerte también [ella, la curadora] es una buena amiga.

  2. Molly Hope dit :

    You’re absolutely right, Angela. But since I’m the « Grammar Police, »
    as well as a conservator, I always read the chat cards very carefully after the exhibit is mounted. I can’t tell you how many typos, misspellings, grammatical errors and other cardinal sins are released to the unsuspecting public. If you can’t trust the writing, are the facts wrong, too?
    I think you should have a special bin for checking the written word.

    ________

    Español:

    Tienes toda la razón, Angela. Pero como yo soy la « Policía de gramática », además de conservadora, siempre leo las notas del chat con mucho cuidado después de montar la exposición. No puedo decirte cuántos errores tipográficos, faltas de ortografía, errores gramaticales y otros pecados cardinales se publican para el público desprevenido. Si no puedes confiar en lo que dicen esos escritos, ¿será que los hechos también estaban mal?

    Creo que deberías tener un recipiente especial para el seguimiento de las palabras escritas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *