Archive for Matthew Leininger

FAUX Real – Comment suis-je arrivé ici ?

Comment je suis devenu régisseur V

Matthew C. Leininger

matt condition reportEh bien les Trekkers, c’est chouette de vous écrire de nouveau, après avoir assisté à la première de Art and Craft au Tribeca Festival Film ! C’est un bon documentaire et il va faire du bruit avec toute
cette affaire sur Landis. Comme je l’ai dit dans le film « Il s’est planté avec le mauvais régisseur ! » Art and Craft arrivera sur grand écran aux Etats-Unis entre le début de l’été et la fin de l’automne, puis en DVD et peut-être passera à la télévision. C’est quelque chose de vraiment bien et je suis le régisseur grâce à qui tout cela est arrivé.

Mais pourquoi moi et comment suis-je arrivé ici ?

Après avoir été encouragé dès mon plus jeune âge par mon professeur d’histoire de l’art du lycée, Barb Sailor, j’ai travaillé assidument toute ma vie les arts plastiques et je suis allé à l’université pour étudier l’histoire de l’art. Mon intérêt était porté sur la gravure et la lithographie fut mon dada. J’ai débuté ma carrière en étant un stagiaire sans expériences au Kennedy Museum of Art à l’Université de l’Ohio où je travaillais dans le but d’obtenir mon Master d’Histoire de l’Art. Finalement je fus embauché au Kennedy comme conservateur, régisseur et installateur. Vous pouvez le dire, j’ai sauté la tête la première dans ce qui s’est avéré être une carrière de plus de quinze ans dans le monde des musées de beaux-arts. J’ai rencontré ma future femme Jenny en 1996, avec qui je me suis marié en 1997. 17 ans de bonheur ce mois-ci !

Je fus diplômé en 1998 et suis parti avec ma nouvelle femme pour devenir régisseur au Musée of Art d’Oklahoma City. Là-bas mon premier défi fut le transfert de l’intégralité de la collection conservée en bazar dans un vieux bâtiment vers de nouvelles réserves qui sont maintenant en plein centre-ville. Carolyn Hill était la directrice de l’établissement à cette époque-là, malheureusement elle n’est plus parmi nous. Carolyn avait l’habitude de me dire que j’étais le noyau de l’activité au musée ; elle le disait même aux mécènes et aux trustees. Sacré rôle à assumer ! Finalement je suis devenu responsable du département de la Conservation supervisant la régie des oeuvres, les conservateurs, la médiation et les activités pédagogiques. J’étais le magicien qui devait établir les budgets et les respecter et finalement je fus en charge de plus de 150 expositions au cours de ma carrière.

mattcleanAprès huit ans à Oklahoma City, nous avons décidé de retourner dans l’Ohio où ce fut la fin de ma carrière en tant que régisseur, mais je ne le savais pas encore à l’époque. Le Cincinnati Art Museum m’embaucha comme Chef de la Régie des collections où j’étais le responsable d’une équipe de trois régisseurs qui me manquent…trois personnes géniales avec beaucoup d’expériences. Mon poste, croyez-le ou non, fut supprimé. Les raisons pour lesquelles j’ai été viré étaient toutes sans fondement et j’ai fini par brûler ma copie de la lettre. Je crois que cela fut pour des raisons de budget vu que je touchais un gros salaire pour un régisseur avec de multiples bénéfices à la clé. Je pense que ce qui y a aussi contribué cependant fut ma volonté de trouver et pister Mark Landis. Quelques semaines avant mon départ, on m’a défendu de parler de Mark Landis pendant mes heures de travail. Donc je n’en ai pas parlé. Pas d’appels ni de mails. Mais tout le monde savait où je travaillais et si quelqu’un souhaitait avoir des informations sur Landis, on m’appelait ou on m’envoyait des emails. Je me suis plié aux souhaits du CAM et je ne parlais ou ne travaillais sur Landis qu’à la maison. Je n’ai jamais fait de recherches personnelles sur Landis pendant mes heures de travail au CAM donc je ne comprends pas pourquoi cela les inquiétait. CAM est dans le documentaire Art and Craft et Cincinatti, OH sera donc visible sur grand écran. C’est ma victoire, et Cincinnati y a aussi beaucoup à gagner même si la ville n’est pas au courant que cela va sortir au cinéma !

Après avoir cherché un poste dans un musée pendant 14 mois, et dans tous les domaines pouvant m’apporter un salaire, je fus embauché par une société de transports. Cela a duré 4 mois et je sus que quelque chose clochait quand mon directeur dut emprunter de l’argent sur son assurance vie pour me payer. Donc je fus de nouveau au chômage, de retour dans une vie d’homme au foyer avec mon adorable enfant de 6 ans ! Et l’histoire a continué jusqu’à aujourd’hui. Je suis aujourd’hui un Fulfillment Associate de Amazon.Com. Grosso modo ce que je fais pour eux dans cet immense entrepôt, c’est que si vous achetez quelque chose en ligne, je vais le trouver pour pouvoir vous l’envoyer ! C’est un monde du travail complétement nouveau mais qui est stimulant et me démontre que les compétences acquises
pendant ma carrière de régisseur peuvent être utilisées dans d’autres domaines.

Quand j’ai quitté l’Ohio en 1998 je n’avais aucune idée de ce que je ferais 17 ans plus tard. Donc souvenez-vous de mon parcours comme un exemple, vous ne saurez jamais à l’avance quel tournant peut prendre votre vie ou votre carrière. Donc soyez heureux d’être là où vous êtes et profitez de chaque jour avant que tout ne change. Parfois les changements sont petits, ou plus grands, l’important est d’y être préparé. Tout peut arriver. J’avais peur et j’étais inquiet il y a trois ans après avoir perdu mon travail, qui avait été le premier de toute ma vie. Mais voici ce que je suis aujourd’hui, un homme travaillant dur avec une épouse et une fille géniales et je suis ravi de pouvoir vous raconter comment j’en suis arrivé là !

A bientôt,
Matt

Traduction en français par Marine Martineau

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

FAUX « Real » Partie 1 : Aux trousses d’un faussaire

Quand je pense aux histoires remarquables des régisseurs, la première chose qui me vient à l’esprit est l’histoire du faussaire d’art Mark Landis. Son contrefaçon a été découvert par régisseur Matthew C. Leininger: depuis lors il le suit de près. Je suis très contente qu’il a contribué son historie. On le postera comme un roman policier publié en feuilleton, alors suiveznous pour chaque « épisode » ! Vous pouvez regarder un clip sur youtube qui montre quelques contrefaçons de Landis ici. http://www.youtube.com/watch?v=rR25Z2jDHSY Landis continue son travail de faussaire alors sa photo et ses pseudos se trouvent dans chaque partie. C’est notre but de tenir informé les travailleurs des musées du monde sur ses activités. Si vous le connaissez nous vous prions de contacter Matt Leininger avec toute votre information. Merci! –Angela

Ce que je vais partager avec vous sont les découvertes de ma rencontre personnelle avec celui qui le New York Times appelait “le faussaire le plus prolifique de nos jours.” J’étais régisseur et chef de département à l’Oklahoma City Museum of Art en 2008 quand tout à commencé.

picture: LSU University Art Museum

Mark Landis
Pseudos:
2009 – Steven Gardiner
2010 – Father Arthur Scott
2011 – Father James Brantley
2012 – Mark Lanois

Régisseurs sont les vrais gardiens des collections et leur savoir-faire développé au fil du temps devient une seconde nature en examinant les oeuvres, en particulier quand ils viennent d’un d’origine
obscure. Le 7 août 2008, mes efforts assidus et mon oeil perspicace étaient récompensés d’une manière inattendue quand j’ai découvert Mark Augustus Landis de Laurel, Mississippi. Plus tôt en 2008 Landis a donné une aquarelle “de” Louis Valtat à l’Oklahoma City Museum of Art (OKC). Nous étions si enthousiaste que nous l’avons encadré et installé dans la gallérie sans hésitation et sans recherche.

Ce n’était que ce cadeau qui nous a rendu fou, mais aussi la promesse des dons futurs et l’argent pour une dotation dont Landis nous a parlé. Nous avons reçu le Valtat au mois de mai 2008. Juillet 2008, Landis est arrivé au musée au milieu de l’installation la plus difficile que le musée a jamais entrepris. On m’a dit de tout stopper (aussi le directeur et le chef conservateur) et fayote Landis.

Deux jours et demi écrasants, c’est le moins que l’on puisse dire ! Le personnel considérait Landis plus qu’obscure…qu’il avait quelque chose qui clochait. Nous l’avons acheté un déjeuner..qu’il n’a jamais mangé. Le chef conservateur lui a conduit à l’aéroport pour son retour à Laurel (avais-je mentionné que Landis a payé ses propres billets d’avion, hôtel et repas ?). Landis s’est endormie à la porte et quelqu’un lui a volé tous ses biens! Nous avons dû retourner à l’aéroport et l’aider à prendre un nouveau billet.

J’ai noté le 7 août et je me le souviens bien. Nous étions en train des préparer les cinq dons pour l’acquisition. Je recherchais les oeuvres…et voilà ! Savannah College of Art and Design a reçu la même aquarelle Paul Signac de Landis presque au même temps qu’il était à OKC. Puis une huile sur panneau de Stanislas Lepine. Cet ouvrage figurait dans un communiqué de presse sur le site web de St. Louis University Museum of Art. Ah, oui… donné par Landis. J’avais mis le doigt sur quelque chose…

J’ai recherché l’autre trois –et je les ai trouvés aussi dans d’autres collections aux E.U. Cela fait cinq ans maintenant que je suis les activités de Landis, et j’ai découvert plus de cent faux donnés par Landis dans vingt États et plus de 50 institutions… Et je suis le seul à l’avoir trouvé et à le révéler son escroquerie au monde.

Et cela ne fait que commencer ; je n’ai que gratté avec ce blog. J ’espère que vous aimez bien me suivre dans la continuation ! Merci à Angela Kipp de m’avoir invité à participer.

À la prochaine !
Matt

Traduit de l’anglais par Kelsey Brow

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

FAUX « Real » : Art and Craft, le film

Bonjours mes confrères Trekkers,

The discerning eye - Matt Leininger uncovering Landis

The discerning eye – Matt Leininger uncovering Landis in the new film.

Ça fait un bon moment, mais je ne vous ai oublié pas. J’espère très sincèrement que 2014 vous a tous bénis dans votre travail et votre vie personnelle. Tout est silencieux sur le front “Landis” – mais pas pour longtemps ! La première du film Art and Craft, qui est en production pour plus de trois ans et dont les directeurs sont Jennifer Grausman, primée d’un Emmy Award et Sam Cullman, nommée pour un Oscar, sera au festival de film Tribeca (Chelsea, New York) le 17 avril. Ma femme et moi y serons et j’espère qu’il me sera possible de continuer ma mission d’éduquer le public sur Landis et la valeur de « due diligence» et de développer ses compétences de connaisseur pour éviter les escrocs !

Je vous le dis non seulement pour vous assurer sur l’importance de votre position comme régisseur, mais aussi pour vous dire que ce choix de métier pourrait être une des meilleures de votre vie.

Pourquoi la découverte de Landis m’était tombée dessus, je n’ai aucune idée. Il y a tant d’autres excellents régisseurs, comme vous tous. Ce que je sais est que j’ai bien fait mon travail et j’ai maintenant le privilège de vous communiquer aussi souvent que je peux. Je sais que vous et tous aussi pressés, mais prenez un moment pour parcourir les liens (dessous) et tenez-vous en bonne santé !

À bientôt !
Matt

http://artandcraftfilm.com/
https://tribecafilminstitute.org/films/detail/art_and_craft
http://tribecafilm.com/filmguide/53208aa9c07f5df7d200065d-art-and-craft

Traduit de l’anglais par Kelsey Brow

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

FAUX « Real » Partie 11

Mes chers Trekkers,

Matthew C. Leininger

Matthew C. Leininger

2013 était une année intéressante dans la vie d’un ancien régisseur…moi! Celui-ci sera mon dernier article pour l’année, mais j’ai hâte de continuer en 2014 !

Je veux encore remercier Angela pour m’avoir invité à me joindre à cette équipe en janvier. Je veux aussi remercier tous les lecteurs et participantes de Registrar Trek. Vous êtes l’âme de ce site.

Le film est en postproduction et sera inscrit au festival Sundance en janvier –restez connectés ! Il n’y a pas beaucoup de nouvelles au sujet de Landis en ce moment, mais je le poursuis toujours sur internet et de vive voix. Soyez méfiants de rien qui vous semble incongru dans vos collections. Souvenez, un régisseur, même un ancien, a des spéciaux compétences et vous seriez toujours “le régisseur” à l’intérieur, prêt à utiliser ces compétences dans n’importe quelle direction que la vie vous emmène.
Merci une fois de plus de m’avoir suivi ! Je vous souhaite un joyeux Noël et bonne année !
À 2014 !

Le faussaire Mark Augustus Landis (pseudos connus par an):

STEVEN GARDINER 2008
FATHER ARTHUR SCOTT 2010
FATHER JAMES BRANTLEY 2011
MARC LANOIS February 2012
MARTIN LYNLEY September 2012
JOHN GRAUMAN October 2012

À bientôt !
Matt

Traduit de l’anglais par Kelsey Brow

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail